Afin de bien comprendre ce que vous voyez, vous devez comprendre les couleurs et leur fonctionnement. La maîtrise des couleurs en photographie est très fascinante et essentielle. Découvrez quelques astuces pour maitriser les couleurs en photographie dans ce qui suit. Cela vous aidera à améliorer votre niveau.

La difficulté des couleurs

Chaque pixel de la photo (ou chaque partie de l’image si vous voulez) comporte 3 composantes. Pour beaucoup de gens, par naïveté (je ne parle pas dans un sens péjoratif), la couleur de la photo est le choix par défaut : le monde est coloré, nous sommes colorés

Mais aujourd’hui, plusieurs des photographes commencent par la couleur, ce que je trouve plus difficile. Chaque pixel de la photo ou plus exactement chaque partie de l’image ou de la photo si vous voulez, comporte 3 composantes. La luminosité, c’est-à-dire la fréquence de la luminosité ou l’obscurité de la partie prise en photo. Puis il y a la nuance, quelle nuance de couleur sera utilisée (de préférence bleu, orange ou vert d’oie). Et en fin, la saturation, qui est la vivacité de la couleur (par exemple, bleu très vif ou bleu doux). En d’autres termes, lorsque vous souhaitez composer une image pendant la prise de vue ou le post-traitement, pour chaque zone, il vous suffit de gérer si elle est assombrie ou éclaircie.

 

L’atmosphère des photos déterminées par la couleur

Saviez-vous que les mots psychologie et couleur vont bien ensemble ? Par exemple, le rouge, c’est le symbolise “du commandement, la détermination, fermeté, une vision nette et précise”. D’autre part, le vert est une couleur froide, « qui a une puissante capacité apaisante ». Lorsqu’il est utilisé comme arrière-plan, le vert convient particulièrement aux portraits d’enfants ou de familles.

 Vous pouvez librement choisir les couleurs pour créer des différents univers de vos envies, vous comprendrez le rouge et le vert, mais aussi l’orange, le jaune, le b